Pur comme un blog de bière!




mercredi 6 septembre 2017

Une bière: La Wychwood Pumpking.

La brasserie anglaise Wychwood ne doit pas exclusivement sa notoriété à ses bières, l'imagerie qu'elle emploie (le monde des sorcières et autres lutins) attire des nombreux curieux.
Et dans ce monde d'Halloween, quoi de plus commun que des citrouilles ? Aussi, la brasserie n'a pas trouvé mieux que de créer une bière avec ce gros fruit jaune et une pointe d'épice.

La « Wychwood Pumpking » est une bière de haute fermentation titrant 3,8° à laquelle a été rajoutée un soupçon de purée de citrouille et de la fleur de muscade.
Dotée d'une mousse dense et serrée aux reflets bruns, cette anglaise qui s'habille d'une robe cuivre-acajou transparente dévoile une odeur fruitée et une saveur légère, finement acide mais très courte en bouche.

Wychwood n'est pas la seule brasserie à proposer ce curieux breuvage, de nombreuses autres bières existent sur le marché.

Et si aujourd'hui une petite quantité de citrouille est rajoutée, les premiers colons américains eux remplaçaient la totalité du malt alors trop cher par la citrouille, plante très commune aux Amériques contenant une grande quantité de sucres fermentescibles.

dimanche 3 septembre 2017

Une bière: L'Anchor IPA.

Fer de lance de la révolution des microbrasseries dans la deuxième partie du XX éme siècle, la brasserie américaine « Anchor » propose plus d'une douzaine de bières à l'année ou de saison.
En 2014, surfant sur la mode et la demande, elle a concocté une IPA avec de l'orge à deux rangs quelle a brassé avec six houblons différents.

Bière de haute fermentation, l'« Anchor IPA » titre 6,5°.
Coiffée d'une mousse crémeuse et dense aux reflets bruns, cette américaine est habillée d'une robe roux-rouge transparente.
Exhalant une odeur fruitée d'agrumes complétée par des notes maltées et houblonnées, la bière dévoile en bouche des saveurs délicieusement caramélisées ainsi qu’une amertume longue et intense.


Depuis les années 1990, la brasserie ne se contente plus que de brasser, elle s'est également lancée dans la fabrication d'un whisky de seigle et d'un gin !

samedi 26 août 2017

Une bière: La Poppels Modern Lager.

En 1649, après avoir obtenu le droit de brasser auprès du roi de Suède, Johan Poppelman a fondé sa brasserie à Göteborg prés de la cathédrale au cœur de la ville.
Pendant sept générations aux mains de la famille du fondateur, l'entreprise a du finalement fermer ses portes en 1835.
En 2012, quinze amis passionnés (parmi lesquels un des descendants du fondateur) ont décidé de ressusciter la brasserie. Obligés de changer de nom pour des raisons légales, les nouveaux brasseurs ont opté pour Poppels Brewery.
Aujourd'hui cette brasserie très active s'inspire des recettes du monde pour proposer une gamme de plus d'une dizaine de bières.

La « Poppels Modern Lager » est une bière de basse fermentation titrant 5,3°.
Possédant une mousse blanche abondante, cette suédoise s'habille d'une robe robe jaune-orangé légèrement voilée.
Dotée d'effluves fruitées et finement épicées, on retrouve en bouches ces sensations ainsi qu'un goût sucré et une amertume moyenne.


La brasserie insiste beaucoup pour marier bière et nourriture, aussi chaque bière est travaillée pour s'unir avec un mets. La « Poppels Modern Lager » est ainsi recommandée pour déguster certaines saucisses, des fruits de mer et la nourriture thaï !

lundi 15 mai 2017

Une bière: La Źywiec.

Située dans la région montagneuse des Beskides au sud de la Pologne prés de la frontière avec la Slovaquie, la petite ville de Źywiec a donné son nom à une brasserie installée en son sein depuis 1856. 
Réputée pour son eau pure, la région permet à la brasserie de confectionner des lagers de qualité.
Établie depuis l'époque austro-hongroise dans cette partie de la Silésie, la brasserie Źywiec fut tour à tour sous le contrôle des Habsbourg, puis nationalisée après la seconde guerre mondiale et enfin cédée au groupe Heineken dans les années 1990.
Aujourd'hui, la brasserie produit prés d'une dizaine de bières distribuées à travers le monde.

Sa bière la plus vendue sobrement appelée Źywiec (connue aussi sous les noms de « Le Couple Dansant » ou « Pleine Lumière ») est une lager de basse fermentation titrant 5,6°.
Couronnée d'une belle mousse blanche et stable, cette polonaise s'habille d'une robe miel doré transparente et lumineuse. Elle exhale une odeur fraîche de céréales et dévoile en bouche un corps malté et ample où l'alcool est assez présent. Elle est également dotée d'une amertume honnête et longue.

Les bouteilles s'ornent du dessin d'un couple de danseurs en habits traditionnels de la région de Cracovie. Ceux ci dansent la Krakowiak une danse typique qui imite les gestes du cheval, animal vénéré dans cette région polonaise.


samedi 22 avril 2017

Une bière: la Ghost Ship.

La brasserie Adnams est solidement installée dans le petit village de Southwold dans le Suffolk depuis 1872. Dés le début du XIV éme siècle, la bière épanchait déjà la soif des marins dans les pubs de la région, aussi la bonne bière est une tradition de ce coin de l'Angleterre.
L'autre tradition de la région est la présence de fantômes dans les pubs de Southfolk et de Walberswick, le village voisin. Ces établissements seraient hantés par des marins et des contrebandiers disparus dans les épaves des nombreux navires qui jonchent les fonds marins de la côte toute proche.
Aussi Adnams, propriétaire de plusieurs pubs de la région a voulu célébrer une de ses enseignes hantées « The Bell » en lui dédiant une bière : la « Ghost Ship ».

Bière de haute fermentation titrant 4,5°, la « Ghost Ship » propose une mousse aux reflets bruns qui s'effondre assez rapidement. Se parant d'une robe orangée transparente, cette anglaise dévoile un nez houblonné très agréable. En bouche, le houblon est très présent rappelant les fruits exotiques.


Jusqu'en 2006, la brasserie alimentait encore les six pubs de la ville de Southfolk en fûts de bière grâce à un haquet tiré par un cheval. Depuis la brasserie s'engage dans le développement durable (isolation écologique des bâtiments, utilisation de panneaux solaires, travail avec les producteurs locaux et déchetterie pour la fabrication de biogaz).

mercredi 5 avril 2017

Une bière: La Kilkenny.

Installée dans la petite ville irlandaise de Kilkenny au sud de l'île, la «  Smithwicks Brewery » est la plus ancienne des brasseries de l'Eire . C'est en effet en 1710 dans les ruines de l'ancienne abbaye de Saint Francis qu' a été fondée cette entreprise.
Le brassage de la « Kilkenny » y a commencé peu de temps après pour traverser les siècles et ne s'achever en 2013 quand Guinness propriétaire de la  brasserie depuis 1965 à décidé de recentrer la production sur son site de Dublin .

La « Kilkenny » est une bière de haute fermentation titrant 4,3°. Comme toute irlandaise idéalisée, c'est une belle rousse claire à la robe transparente auréolée d'une agréable mousse dense aux reflets bruns.
Possédant une odeur légère de malt grillé, elle ne propose malheureusement en bouche qu'un faible goût malté et sucré et une amertume presque inexistante.


La bière comme la ville d'où elle tire son nom doit son toponyme à un saint irlandais du VI éme siécle Canice d'Aghaboe, un des douze apôtres de l’Irlande. Le nom Kilkenny devient Cill Chainnigh en irlandais, ce qui signifie la « cellule de Canice » en français.

samedi 18 mars 2017

Une bière: La Soyeuse Ambrée.

Située à quelques dizaines de kilomètres à l'ouest de Lyon, la ferme-brasserie « La Soyeuse » existe depuis maintenant quatorze ans.
En plus de créer sa bière, le brasseur est également agriculteur puisque il produit son orge.
Aussi maîtrisant une bonne partie de la chaîne de production dés le départ, il peut proposer une bière saine et écologique.
Aujourd'hui, la brasserie produit par an plus de 180 hl de bière non filtrée et non pasteurisée. La gamme se décline avec une blonde, une ambrée, une rousse et deux aromatisées (miel et framboise).

Bière de haute fermentation refermentée en bouteille, la «  Soyeuse Ambrée » titre 6,5°. Sous une fugace mousse blanche, cette rhodanienne se pare d'une robe limpide légèrement orangée.
Au nez se dégage une odeur fruitée et levurée, en bouche on découvre une bière malté et très sucrée ainsi qu'une fine amertume.


Le nom de la brasserie fait référence non seulement au brasseur, celui-ci était auparavant ingénieur textile mais aussi à la région lyonnaise où l'art du tissage de la soie a été pendant longtemps le moteur de l'industrie locale !

lundi 13 mars 2017

Une bière: La Blitzen Ruby Christmas Ale.

Le village anglais de Masham situé dans le Yorkshire du Nord a la particularité de compter dans ses murs deux brasseries renommées : Theakstons et Black Sheep. Et comme point commun entre les deux, Paul Theakstons. Celui-ci a été pendant longtemps directeur de Theakstons puis après un conflit avec les actionnaires de la brasserie est parti fonder non loin de là la brasserie Black Sheep.
Aujourd'hui, Black Sheep c'est plus de 80000 hl de bière par an en fût et en bouteille avec une vingtaine de références.

Bière de haute fermentation titrant 4°, la « Biltzen Ruby Christmas Ale » est brassée avec différents malts et houblons et du blé torréfié. Agrémenté de sucre muscovado et de pelures d'orange, ce breuvage de Noël se cache sous une mousse brun-clair abondante et stable. Parée d'une robe rousse transparente, elle exhale un nez malté et épicé. En bouche, on découvre une bière légère au bon goût de malt grillé et à l'amertume longue et franche.


La brasserie possède une petite cuve de fabrication d'un peu plus de 100 l. Cela lui permet de travailler ses brassins et d'inventer de nouvelles recettes avant de lancer la production à plus grande échelle.

samedi 11 mars 2017

Une bière: La No Logo Pale Ale.

Franco Manca est une chaîne de pizzerias londoniennes comprenant plus d'une trentaine de restaurants dans Londres. Adepte d'une cuisson douce à l'ancienne ce qui permet d'avoir une pâte très digestible et une croûte molle, la pizzeria ne propose qu'une demi-douzaine de sorte de pizza.
Pour arroser ces mets, des vins italiens, des sodas bio sont disponibles. On trouve également deux bières : la No Logo Lager et la No Logo Pale Ale.

La « No Logo Pale Ale » est une bière de haute fermentation titrant 4°. Décorée d'une hideuse étiquette, cette ale à la robe orangée limpide possède une mousse blanche et épaisse de belle tenue. Accompagnée d'une fraîche et métallique odeur de levure, la bière dévoile en bouche une finesse maltée ainsi qu'une amertume agréable et longue. Idéal avec une bonne pizza !


La bière est brassée par Shepherd Neame, le plus ancien brasseur de Grande Bretagne, créateur de la Spitfire.

mardi 7 mars 2017

Une bière: La Coopers Extra Strong Vintage ale.

Aujourd'hui, la brasserie australienne « Coopers » est mondialement connue grâce à ses kits de bières pour fabriquer à la maison le délicieux élixir. Offrant de nombreux concentrés et du matériel pour brasser, Coopers augmente donc le plaisir que fournit également sa gamme de bières en bouteilles.
La brasserie propose principalement une demi-douzaine de bières de haute fermentation mais a ajouté récemment une lager à sa gamme ainsi qu'une bière pauvre en glucide et quelques bières au faible taux d'alcool. Enfin, le joyaux de la brasserie est une bière millésimée produite en quantité limitée : l'Extra Strong Vintage Ale.

Bière de haute fermentation non pasteurisée, refermentée en bouteille et titrant 7,5°, l'Extra Strong Vintage Ale dévoile sous une mousse assez grossière aux reflets jaune-brun une robe rousse finement voilée.
Au nez, on discerne des effluves maltées et levurées ainsi qu'un léger arôme de réglisse.
En bouche, notre australienne se veut maltée, légèrement sirupeuse et amère.


L'étiquette de cette bière arbore le portrait de Thomas Cooper, le fondateur de la brasserie. Celui-ci s'est lancé dans le brassage après avoir créé un tonique à base de malt pour sa femme malade. Le breuvage était tellement excellent qu’après l'avoir fait goûté à ses voisins, il fut à l'origine de la grande aventure de la firme Coopers.

samedi 18 février 2017

Une bière: La Jambe de Bois.

La pétillante « Brasserie de la Senne » implantée à Bruxelles depuis 2010 propose actuellement une vingtaine de bières dont cinq régulières.
Parmi elles se trouve la « Jambe-de-Bois », sous-titrée « belgian revolution triple », qui célèbre la révolution belge de 1830.

Bière de haute fermentation titrant 8°et refermentée en bouteille, la « Jambe-de-Bois » cache sous une mousse blanche fine et généreuse une robe blonde troublée. Dotée de senteurs légères et houblonnées, cette belge possède un goût vif, malté et alcoolisé ainsi qu'une belle et longue amertume.


La révolution belge de 1830 est l'acte par lequel la Belgique s'est séparée du royaume des Pays-Bas pour prendre sa forme actuelle et son indépendance définitive.

lundi 13 février 2017

Une bière: La Weihenstephaner Hefeweissbier Dunkel.

En l'an 725, Saint Corbinien, ecclésiaste français, fonda un monastère sur une colline de Bavière. De cet événement naquit dans le monastère de Wiehenstephan la plus ancienne des brasseries encore en activité.
Il fallu pourtant attendre 1040 pour que la ville de Frisingue donne à l'abbaye une autorisation de brasser et de vendre de la bière.
Pendant toute son histoire, l'abbaye a résisté aux pillages, aux invasions, aux incendies, aux épidémies de peste ainsi qu'à un tremblement de terre. Mais en 1803, l'édifice religieux passa sous contrôle du länder de Bavière.
Depuis, l'endroit est devenu un lieu où s'enseigne l'art du brassage et en 1921 elle est devenue entreprise d'état.
Aujourd'hui, la brasserie propose plus d'une douzaine de bières dont prés de la moitié à base de blé.

C'est le cas de la « Weihenstephaner Hefeweissbier Dunkel », bière de haute fermentation titrant 5,3°. Habillée d'une robe rousse légèrement trouble et auréolée d'une mousse stable et dense aux reflets bruns, cette allemande exhale une fine odeur de levure et de malt. En bouche, le côté malté s'accompagne d'une douceur et d'une délicatesse où le houblon se fait discret.


Depuis 1852, le site de Weihenstephan accueille des étudiants pour les former à l'art du brassage. Ainsi aujourd'hui, des centaines de brasseurs du monde entier diffusent ces connaissances apprises sur le mont bavarois.

samedi 14 janvier 2017

Une bière: La Vieux Lille Triple.

Créé sous le nom de « Brasserie des Amis » en 1997 notamment par des acteurs célèbres du film Germinal, et ayant changé plusieurs fois de nom jusqu’à son son rachat en 2005, la « Brasserie des Sources », basée dans le Nord dans la petite ville de Saint Amand les Eaux, offre à la vente actuellement plus d'une quinzaine de bières et collectionne les médailles.

Sa gamme « Vieux Lille » propose des bières de garde en blonde, ambrée et triple.
Bière de haute fermentation, la « Vieux Lille Triple » annonce sa force avec ses 8,5 °. Surmontée d'une mousse abondante aux reflets grisés, cette nordiste se pare d'une robe blond-orangé légèrement voilée où tournoient de nombreuses bulles.
Dotée d'une odeur sèche et de levure, la bière montre un goût malté, moyennement houblonné, ainsi qu'une douceur qui contrebalance un côté alcoolisé.

Le « Vieux Lille » est surtout un quartier ancien de Lille, mais pour les amateur de vrais fromages, c'est un délice dérivé du maroilles. Plus fort en goût, il le doit en partie à son affinage plus long (entre 5 et 6 mois!)


samedi 31 décembre 2016

Une bière: La Raging Bitch.

Fondée en 1990 notamment par George Stranahan, entre autre astrophysicien, photographe, philanthrope et écrivain, la brasserie « Flying Dog » s'est fait connaître avec ses excellentes bières au nom souvent obscène.
Aujourd'hui, la brasserie du Maryland propose une dizaine de bières dans sa gamme traditionnelle ainsi qu'une quinzaine de saison.

La « Raging Bitch » au nom provocant et à l'étiquette licencieuse est la plus connue des bières de l'entreprise américaine. Créée pour fêter les vingt ans de la brasserie, c'est une IPA aux houblons américains, à l'orge, au froment et à la levure belge.
Bière de fermentation haute titrant 8,3°, elle présente une mousse crémeuse aux reflets bruns et une robe rousse transparente où dansent de fines bulles.
Au nez se dévoilent des effluves fraîches et fruitées, on y retrouve également une fine odeur caramélisée due au malt.
En bouche, les saveurs du malt grillé s'accompagnent d'une délicieuse amertume puissante, sèche et longue.


Le nom étrange de la brasserie vient d'une expérience vécue par George Stranaham en 1983. Lors du retour d'un trek vers le mythique K2, George et ses compagnons d'aventure se sont retrouvés assoiffés à un hôtel du Pakistan. Attablés au bar, ils ont découvert au mur la peinture d'un chien volant exécuté par un artiste local. Cette image les a tellement marqué qu'elle s'est retrouvée bien des années plus tard à l'origine de la brasserie !

samedi 17 décembre 2016

Une bière: La Birra Artigianale al Tartufo.

L'entreprise italienne « Jimmy Tartufi » est située au centre de la péninsule dans l'Ombrie. Spécialisée dans la truffe, elle propose des produits frais ou en conserve ainsi que des dérivés truffés tels que des pâtes, des riz et des condiments. Egalement à son catalogue on trouve une bière.

Bière de basse fermentation type pils, non filtrée et non pasteurisée, la « Birra Artigianale al Tartufo » est refermentée en bouteille et titre 5,6°. Conçue à base de malt italien, de houblon Saaz, elle est aromatisée à l'extrait de truffe.
Surmontée d'une mousse blanche à la durée de vie éphémère, cette italienne dévoile une robe blonde laiteuse qui devient rapidement brune trouble quand on verse trop rapidement la bière et que l'on entraîne la grande quantité de levure du fond de la bouteille.
Au nez l'odeur intense de truffe cache presque totalement le léger côté malté de la bière.
En bouche, on retrouve ce goût terreux typique de la truffe qui écrase tout et laisse peu de place au malt et au houblon.


La truffe est appréciée depuis longtemps, le pharaon Khéops aimait déjà les déguster il y a plus de 4500 ans. 

jeudi 1 décembre 2016

Une bière: L'Old Golden Hen.

Lors du rachat en 2000 de la brasserie «Morland» par le groupe « Green King », sa bière phare l'« Old Speckled Hen » a changé de lieu de brassage et a vu sa diffusion s'amplifier à travers le monde.
Surfant sur le succès de la bière, « Green King » a décliné son produit avec en septembre 2008, l' « Old Crafty Hen » une version plus forte et vieillie plusieurs années, puis en août 2011 avec l' « Old Golden Hen », légère avec ses malts pâles. Enfin, une version plus houblonnée, l' « Old Hoppy Hen » est arrivée en avril 2014.

L' « Old Golden Hen » est une bière de haute fermentation légère titrant 4,1°. Surmontée d'une mousse blanche de belle tenue, elle s'habille d'une belle robe orangée transparente.
Exhalant une odeur fleurie et finement houblonnée, elle possède en bouche un doux maltage, des saveurs aériennes ainsi qu'une amertume longue et équilibrée.


Le houblon présent dans cette anglaise est le « Galaxy », un houblon australien aux effluves fraîches de fruits tropicaux, d'agrumes et de pêche.

dimanche 27 novembre 2016

Une bière: La Glezia.

La brasserie belge « Grain d'Orge » située aux confins des frontières belge, allemande et néerlandaise produit 30000 hl de bière par an. Outre sa propre gamme, l'entreprise développe de nombreuses bières à façon pour des associations ou des événements spéciaux.
C'est ainsi qu'en partenariat avec des passionnés, il ont créé en 2014 la « Glezia » pour célébrer le petit village wallon de  La Gleize.

La « Glezia » est une bière de haute fermentation aromatisée au gingembre et titrant 9°. Auréolée d'une mousse blanc cassé, assez crémeuse et stable, cette belge dévoile une robe orangée limpide. Dotée d'un nez sucré et finement épicé, elle possède un léger goût de gingembre, mais est peu piquante et son amertume est faible. Elle est facile à boire, on ne sent pas sa teneur en alcool annoncée.


Le gingembre est utilisé depuis plus de 5000 ans, outre son usage alimentaire, il a des vertus médicinales dans de nombreuses maladies. Le Kâmâsutra l'évoque également comme un aphrodisiaque dans des pratiques sexuelles occultes !!

dimanche 20 novembre 2016

Une bière: La Nils Oscar Sommarbrygd.

Nils Oscar est un fermier et aventurier suédois de la fin du  XIX éme siècle. Voyageant plusieurs fois au Etats-Unis, il est devenu un symbole scandinave grâce à son travail et à son abnégation.
Et c'est pour célébrer ces qualités que la brasserie «Tärnö Bryggeri», fondée en 1996 en collaboration avec les descendants de Nils Oscar, a pris le nom de ce grand homme en 2006.
La culture et le maltage des céréales (avoine, blé, orge, seigle) sont réalisés par la brasserie elle même pour une maîtrise totale des paramètres de production. C'est donc ainsi que la brasserie installée à une centaine au sud de Stockholm peut proposer ses bières et ses spiritueux.
Aujourd'hui, Nils Oscar c'est des gins et des vodkas bio en plus d'une trentaine de bière d'inspirations différentes (allemandes, anglaises, belges).

La « Nils Oscar Sommarbrygd » est une bière biologique type « saison » titrant 3,5°. Comme son  nom l'indique (sommar), la bière est faite pour être bue en été pour se dessoiffer. Aromatisée à la prunelle, cette suédoise possède une mousse serrée aux reflets gris. Sa robe est transparente, jaune pâle et sans bulle.
Au nez, un parfum sucré, acide et aigre se dégage. En bouche, la bière se fait bizarrement aqueuse, presque plate. Son goût est sucré et finement aigre, mais peu malté et de faible amertume.



A réserver aux amateurs, son harmonie est déséquilibrée avec ce goût trop sucré.

samedi 5 novembre 2016

Une bière: La West Coast IPA.

Née en 2002 à San Diego en Californie, la brasserie artisanale américaine « Green Flash » a rapidement été reconnue avec de nombreuses distinctions. Spécialisée dés ses débuts dans les « IPA », la brasserie propose aujourd'hui plus d'une vingtaine de bières différentes, souvent très houblonnées et inspirées de la culture brassicole belge.
Désirant se développer sur le vieux continent, « Green Flash » s'est associée en 2014 avec la brasserie belge Saint-Feuillien pour produire et diffuser sa bière phare la « West Coast IPA » à travers l'Europe.

Bière de haute fermentation titrant 8,1°, la «West Coast IPA» est brassée avec cinq houblons différents (Colombus, Cascade, Centennial, Citrus et Simcoe).
Auréolée d'une fine mousse blanche, notre américano-belge se pare d'une belle robe orangée limpide.
Au nez, on découvre une délicieuse explosion des houblons floraux et fruités.
En bouche, la bière se veut amère et sèche, l'amertume étant très présente et très longue.


La version belge de la « West Coast IPA » est très légèrement différente de l'américaine, elle a subie en plus une refermentation en bouteille.

dimanche 18 septembre 2016

Une bière: L'Okocim Mocne.

Située dans la petite ville de Brzesko dans le sud-est de la Pologne, la brasserie « Okocim » produit depuis 1845 des bières pour le marché polonais. Ayant survécu aux tourments du pays tout au long des années, la brasserie est arrivée depuis une vingtaine d'années dans le giron du géant Carlsberg.
De nos jours, la brasserie propose et exporte un peu plus d'une dizaine de bières, principalement des lagers.

L'«Okocim Mocne » est une bière de basse fermentation filtrée et titrant 7°. Le mot polonais «mocne » signifiant «fort» annonce la différence avec les autres bières de la marque au degré d'alcool plus bas.
Dotée d'une mousse blanche stable et ferme, cette polonaise se pare d'une robe transparente blonde. Elle dégage une fine odeur fleurie et métallique.
Possédant un goût léger de miel et une amertume moyenne mais agréable, cette lager dévoile de douces saveurs maltées.


A Brzesko on trouve un ancien palace ayant appartenu aux premiers propriétaires de la brasserie devenu aujourd'hui un spa luxueux où l'on peut même prendre des bains de bière !

dimanche 28 août 2016

Une bière; L'Hardcore IPA.

Reconnue mondialement avec sa « Punk IPA », la brasserie écossaise Brewdog exhibe sa grande sœur dans la catégorie des « Amplified » sous le nom logique de « Hardcore IPA ».
Le terme « Hardcore » expression anglaise signifiant « noyau dur » est employé pour souligner le coté extrême d'une chose, d'un acte ou d'une musique, ainsi ici les petits malins de Brewdog l'opposent au terme « punk » pour aller un peu plus loin dans leur extrémisme brassicole.

L'« Hardcore IPA » est une bière de haute fermentation brassé avec trois types de malts et trois types de houblons différents et qui titre ainsi 9,2°.
Surmontée d'une mousse aux reflets jaunes assez aérienne mais stable, cette écossaise se pare d'une robe orange roux et trouble.
Au nez, explosent des odeurs complexes de fruits rouges et d'agrumes, de mélasse, de malts finement grillés et de houblons.

En bouche, on ressent immédiatement une amertume poussée ainsi qu'un goût acidulé sublime de fruits frais et d'agrumes dont le pamplemousse. Ensuite arrive une rondeur maltée puis une présence de l'alcool, enfin une longue finale sèche et amère.

mercredi 13 juillet 2016

Une bière: La St Stefanus Blond.

Fruit du partenariat entre la brasserie Van Steenberge et le monastère de St Stefanus de Gand, la bière “Augustijn” est née en 1978. Après l'ajout à la recette d'une seconde fermentation en 1982, la bière va acquérir un beau succès auprès des consommateurs.
Récemment, la brasserie s'est trouvée opposée au géant allemand Augustiner pour des histoires de nom et n'a pu distribuer sa bière sur certains marchés, aussi elle a décidé de repenser sa distribution et sa communication en s'associant notamment avec le groupe SAB Miller.

Sur la base de l'Augustijn est née une nouvelle bière: la St Stefanus.
On retrouve donc une bière de fermentation haute brassée avec un soupçon de riz, trois sortes de malts, un peu de sucre ainsi que trois souches de levure.
Non pasteurisée elle est refermentée en bouteille avec deux nouvelles souches de levure et titre ainsi 7°.
Surmontée d'une belle mousse blanche conséquente qui retombe lentement, la « St Stefanus Blond » dévoile une robe jaune-orangé légèrement trouble.
Exhalant des effluves fruitées et finement maltées ainsi qu'une odeur un peu sèche, la bière est en bouche douce, équilibrée et peu amère.


A l'instar d'autres bières tel la Chimay bleue, la St Stefanus Blond porte une date d'embouteillage pour ainsi la faire vieillir et la boire au moment de dégustation voulu.

samedi 2 juillet 2016

Une bière: La Fuller's London Porter.

Située tout prés de la Tamise dans le quartier londonien de Chiswick, la “Fuller's Brewery” occupe la même place depuis plus de 350 ans puisque bien que la brasserie est été officiellement fondée en 1845 on brasse de la bière sur le site depuis le XVIIiéme siècle.
Aujourd'hui, la brasserie a bien grandi et est propriétaire de plus de 380 pubs à travers l'Angleterre. Elle propose également prés d'une vingtaine de bières en bouteilles ou à la pression dont certaines ont récoltés les plus grands prix internationaux.

La « Fuller's London Porter » est une bière de haute fermentation titrant 5,4°, souvent considérée comme la meilleure Porter du monde elle a
remporté de nombreuses récompenses.
Auréolée d'une mousse grossière aux reflets bruns, cette londonienne exhibe une robe rubis-acajou foncé.
Au nez, se dégagent des effluves de malt grillé, de fruits noirs et de réglisse.
En bouche, on découvre une bière douce et complexe où règne un délicieux goût de café froid.

A l'origine en 1816, la brasserie fut baptisée Griffin, elle changea de nom avec l'arrivée de l'actionnaire John Fuller mais garda son blason.

Aujourd'hui en l'honneur de son passé, l'entreprise exhibe toujours sur son emblème un Griffon, animal mythologique mi-lion mi-aigle.

samedi 18 juin 2016

Une bière: La Singha Premium Beer.

La brasserie thaïlandaise “Boon Rawd” est née en 1929 mais ce n'est que quatre ans plus tard qu'est sortie la “Singha”, toute première bière de la plus grande brasserie de Thaïlande.
Aujourd'hui c'est des millions de litres de bière qui sont produits chaque année, aussi la brasserie a complété sa gamme avec quelques autres bières dont une “Singha Light” à 3,5°.

La “Singha Premium Beer” est une bière de basse fermentation titrant 5°.
Surmontée d'une belle mousse blanche, cette thaï s'habille d'une robe blonde paille limpide.
Exhalant une fine odeur piquante, sèche et légère de céréale, elle apparaît en bouche doucement sucrée, peu amère et aériennement maltée.

Comme de nombreuses bières, l'étiquette de la bouteille représente un lion, mais ici il est de couleur dorée comme la bière et arbore les traits thaïlandais d'une créature mythologique puissante le Rajasi.
Le cou de la bouteille présente également une étiquette sur laquelle on peu voir un autre animal fantastique le Garuda moitié humain moitié oiseau.

Celui-ci représente l'approbation royale envers la brasserie pour sa réputation de longue date!

mardi 3 mai 2016

Une bière: La Jack Hammer.

Rien que le nom de la bière annonce déjà la couleur: “Jack Hammer”!!
Écrit en un seul mot, un jackhammer est un marteau-piqueur ou bien un super vilain de chez Marvel. Écrit en deux mots, cela devient une attaque de catch ou bien une position sexuelle. Mais c'est également une bière délicieuse et extrêmement houblonnée de la brasserie Brewdog.

Ébauchée en 2012, la bière a attendu deux ans pour se retrouver dans le catalogue complexe de la brasserie au rayon « amplified », rayon qui regroupe des bières alcoolisées et très houblonnées.
Titrant 7,2° la « Jack Hammer », bière de haute fermentation, serait selon les classements une West Coast IPA, une India Pale Ale dopée aux houblons californiens.
Surmontée d'une mousse blanche stable, cette écossaise possède une robe jaune pâle laiteux.
Au nez explosent des odeurs de fruits exotiques et d'agrumes comme le pamplemousse.
En bouche, on retrouve le côté fruité mais peu sucré ainsi que de fines notes maltées et fleuries, ensuite arrive l'amertume terrible et longue presque résineuse.
Conseillée pour accompagner les mets épicés, elle est aussi a essayer sur des fromages puissants.


L'amertume d'une bière se mesure en IBU (International Bitterness Unit) . Plus la valeur est importante plus la bière est amère. On peut ainsi monter au delà de 100, vers 150 pour une bière très amère. La « Jack Hammer », elle, ne fait pas dans la dentelle et revendique 200 IBU théoriques !!

dimanche 14 février 2016

Une bière: L'Innis & Gunn Rum Finish.

Les brasseurs d' « Innis & Gunn » se sont fait une spécialité de faire vieillir certains brassins de leurs bières en fûts de spiritueux. Pour leur « Innis & Gunn Rum finish », bière de dégustation, les écossais ont fait maturer leur production pendant 57 jours en fût de chêne ayant contenu du rhum caribéen.
A la base édition limitée, cette bière est aujourd'hui dans la gamme régulière de la brasserie aux côtés de l' « Original » et de la « Toasted Oak IPA ».

La « Rum Finish » est une bière de haute fermentation titrant 6,8° vieillie en fût de rhum.
Dotée d'une belle mousse aux reflets beiges conséquente et stable, cette écossaise à la robe rousse transparente exhale une odeur fruitée et vanillée ainsi que des effluves alcooliques et vineuses.
En bouche, après une attaque de rhum et de sucre, on découvre une bière aqueuse et fruitée avec peu de longueur et une faible amertume .


Au début 2015, lors de l'arrivée au cinéma du film « 50 nuances de Grey », la brasserie a surfé sur la popularité de l'événement et a sorti en édition limitée de 200 bouteilles une bière nommée « Fifty Shades of Green ». Ce breuvage assemblé avec cinquante (!) houblons différents ainsi qu'avec des aphrodisiaques (ginseng, ginkgo biloba et damiana) s'est vendu prés de 46 euros la bouteille de 33cl !

dimanche 31 janvier 2016

Une bière: La Leffe Royale Cascade IPA.

En 2012, Leffe a décidé de compléter sa gamme de bières en introduisant la « Leffe Royale » bière de haute qualité aux trois houblons.
Devant le succès rencontré par son produit, la brasserie belge a élargi sa gamme de bières houblonnées sur la base de cette « Leffe Royale ».
Aussi en 2015, celle-ci a complété son nom pour devenir « Leffe Royale Whitbread Golding » du nom du houblon belge prédominant dans la recette. Est également née sa petite sœur la « Cascade IPA » préparée à base de houblon américain.
Quelques mois plus tard, c'est la « Mapuche » argentine qui est arrivée, suivie tout dernièrement de la « Mount Hood ».

La « Leffe Royale Cascade IPA » est une bière de haute fermentation, houblonnée à cru en fin de fermentation avec du houblon américain Cascade.
Titrant 7,5°, la bière possède une mousse blanche et serrée ainsi qu'une robe jaune-orangé transparente.
Doté d'une fine odeur aromatique de houblon, cette belge est doucement maltée et bien houblonnée, elle est agréable à boire et on ressent peu son alcool.


Développé en 1956 aux États-Unis, le houblon Cascade est actuellement très prisé des brasseurs notamment pour les fameuses IPA. Sa concentration en huiles essentielles apporte des saveurs florales et d'agrumes tels que le pamplemousse et le citron.

dimanche 24 janvier 2016

Une bière: La Grosse Bertha.

« Beer Brussel Project », projet participatif belge de fabrication de bières co-créatives, mélange les genres dans ses associations.
Le concours 2014 concernait une bière de froment re-visitée à la sauce belge et c'est ainsi qu'au mois de mai été choisie parmi quatre projets le « proto 3 » baptisé « Grosse Bertha ».

Bière de haute fermentation, cette Hefeweizen avec 40 % de blé est bio et titre 7°.
Surmontée d'une mousse blanche de belle tenue, la bière est habillée d'une robe jaune transparente.
Au nez, on discerne une odeur sèche et de levure, en bouche on découvre une bière ronde et sucrée, au goût fruité ainsi qu'à l'amertume très légère.


Les « Grosse Bertha » étaient des imposantes pièces d'artillerie allemande de la Première Guerre Mondiale. Nommées en honneur de la femme du dirigeant de l'usine d'armement Krupp, ces canons ont servi à pilonner les forteresses de nombreuses villes mais contrairement aux croyances, ils n'ont jamais attaqué Paris.

lundi 18 janvier 2016

Une bière: La Traquair House Ale.

Située au sud de l’Écosse dans les les anciennes « Scottish Borders », Traquair House se veut l'un des plus vieux manoirs fortifiés ayant été continuellement habité.
A l'origine pavillon de chasse utilisé par les rois écossais depuis le XIIe siècle, ce manoir à la longue histoire devient en 1491 propriété de la famille Stuart.
Agrandie au cours des siècles, la Traquair House comprend aujourd'hui 50 chambres et est ouverte aux visiteurs qui peuvent ainsi découvrir l'histoire de l’Écosse à travers le musée quelle est devenue.
Au XVIIIe siècle, sous le règne de Mary Stuart, le manoir possédait sous la chapelle une brasserie qui a cessé ses activités le siècle suivant mais sans être démantelée.
Aussi en 1965, la famille a relancé les activités brassicoles avec le matériel d'origine et actuellement 1000 hectolitres sont produits par an.

Une des plus renommées et récompensées des bières du manoir est la « Traquair House Ale » brassée pour la première fois en 1965.
Bière de haute fermentation titrant 7,2°, cette écossaise possède une mousse assez serrée aux reflets bruns qui s'effondre délicatement.
Habillée d'une robe rousse limpide, elle exhale un nez alcoolisé et sucré et des effluves de réglisse. En bouche, on découvre une harmonie où l'alcool, le côté sucré et les malts torréfiés s'équilibrent, un léger côté aqueux et une très fine amertume.


La brasserie propose actuellement cinq bières dont les noms sont associés à l'histoire du manoir. Ainsi la « Jacobite Ale » et la « Stuart Ale » célèbrent la famille Stuart propriétaire du château tandis que la « Bear Ale » rend hommage au portail d'entrée du domaine.

vendredi 1 janvier 2016

Une bière: La Wernersgrüner Pils.

Située dans le land allemand de la Saxe non loin de la frontière tchèque, la brasserie « Wernersgrüner » a une longue histoire puisque son origine remonte exactement au 18 mars 1436.
Ce jour là, les frères Schorer obtinrent le droit d'ouvrir une taverne et de brasser de la bière. Durant les siècles qui suivirent, la brasserie changea souvent de propriétaire et ce n'est qu'à la fin du XVIII iéme siècle que le succès de la bière commença. Les années 1900 virent l'apogée de la brasserie même pendant l’ère communiste de cette partie de l'Allemagne.
En 2002, Wernersgrüner a rejoint le groupe Bitburger pour continuer sa longue histoire.

La « Wernersgrüner Pils » est une bière de basse fermentation titrant 4,9° arborant une belle mousse blanche et serrée.
Habillée d'une robe jaune pâle transparente, cette saxonne exhale une odeur douce, fine et maltée aux accents métalliques et marins.
En bouche, elle dévoile une saveur de céréale, une amertume moyenne mais longue ainsi qu'une aérienne effervescence.


La brasserie propose d'autres bières, la « Dark » au goût grillé, la « Radler » à la limonade et la 1436, une autre pils pour le marché intérieur allemand.

jeudi 24 décembre 2015

Une bière: La Brusseleir.

Décidés à produire des bières houblonnées, les belges de la « Brasserie de la Senne » déclinent l'amertume dans tout les styles qu'ils proposent. Ainsi, blondes, rousses et brunes sont conçues avec des belles quantités de houblon.

La « Brusselier » est une bière de haute fermentation de type « Black IPA » titrant 8°.
Couronnée d'une abondante mousse aux reflets brun-clair, cette belge à la robe transparente brun-acajou foncé exhale une odeur fleurie discrète ainsi que des effluves de torréfaction.
En bouche, on découvre un coté malté et grillé dans une texture légère où l'on ne ressent pas l'alcool. L'amertume du houblon arrive ensuite, équilibrée.


Les étiquettes des bières de la brasserie sont créées par l'artiste belge Jean Goovaerts cousin d'un des deux brasseurs. Ce sont un mélange de l'imagerie des années 20-30 et des affiches de propagande soviétique. Le tout agrémenté d'une bonne dose d'humour belge bien entendu !

lundi 21 décembre 2015

Une bière: L'Innis Gunn Lager.

L'histoire de la brasserie écossaise « Innis & Gunn » commence en 2002 quand le maître brasseur Dougal Sharp  est approché par la célèbre marque de spiritueux « Willian Grant » pour créer une bière afin d'aromatiser de senteurs douces et maltées le bois de fûts neufs devant contenir un de ses whiskies.
La bière était sensée être jetée après l'aromatisation des fûts, mais en la goûtant le brasseur s'est aperçu que les tonneaux lui avait en retour apporté des arômes agréables.
L'année suivante, en 2003, Dougal Sharp créé officiellement sa brasserie en partenariat avec « William Grant » et ayant racheté le brevet au distillateur écossais se lance dans le brassage de bières et leur vieillissement en fut.
Aujourd'hui, la brasserie installée à Glasgow produit une quinzaine de bières dont la plupart maturent dans des fûts ayant contenus des alcools forts. La brasserie propose également une lager traditionnelle.

L' « Innis & Gunn Lager » est une bière de basse fermentation titrant 4,6° et est brassée avec un soupçon d'avoine.
Auréolée d'une mousse fine et blanche mais de peu de tenue, cette écossaise exhibe une robe jaune pâle où dansent des remontées de petites bulles.
Dotée d'une odeur fraîche et citronnée, cette lager est désaltérante même si son goût s'évapore rapidement.

La brasserie récupère à travers le monde des fûts pour le vieillissement de ses bières. On y trouve donc notamment des fûts de rhum caribéen, de bourbon, de whiskey irlandais et de whiskies des Highlands ou d'Islay.


lundi 7 décembre 2015

Une bière: L'Isaac.

C'est dans le village de Piozzo dans le Piémont italien qu'a commencé l'histoire de la brasserie Baladin il y a bientôt trente ans. En effet, c'est début 1986 que Teo Musso s'est lancé dans l'ouverture d'un pub où dix ans plus tard il distribuait ses premières bières. Puis dés 1997, apparaissent les premières bières embouteillées qui marquent les véritables débuts de la brasserie.
Aujourd'hui, la brasserie a bien grandi, en taille ainsi qu'en bières proposées. Baladin qui est maintenant célèbre se décline en pubs nouvelle génération à travers toute l'Italie, produit ses propres matières premières dans un souci éco-responsable et propose des bières innovantes parfois en compagnie d'autres brasseries venants du monde entier. C'est ainsi prés d'une trentaine de bières de tout style qui sont proposées à l'année.

« Isaac » est une des premières bières de la brasserie puisque c'est en 1996 qu'est apparue cette bière dédiée au fils du brasseur. Bière de haute fermentation, cette italienne est une blanche de 6° composée de malts d'orge et de froment, de coriandre et d'écorces d'orange. Dotée d'une belle mousse blanche mais peu stable, la bière se pare d'une robe jaune pâle trouble. Possédant une odeur assez sèche et fruitée, cette bière désoiffante recèle un goût léger finement sucré mais peu de longueur en bouche .


En 2008, « Baladin » a lancé une bière « open source » en publiant en ligne la recette adaptée pour un brassage maison.

Lien Internet: http://www.baladin.it/

samedi 28 novembre 2015

Une bière: La Dark Sister.

C'est en 2012 que quelques révolutionnaires bruxellois ont commencé à secouer les traditions brassicoles belges. Ainsi est né le « Brussels Beer Project », projet participatif et co-créatif de fabrication de bière pour renouveler l'esprit du divin breuvage.
De ces échanges est apparue en juin 2013 la « Delta » première bière commercialisée, choisie par la communauté participative.
Aujourd'hui, la brasserie propose quatre bières brassées à longueur d'année, ainsi que des créations originales à la durée de vie éphémère.

La « Dark Sister » est appelée la sœur sombre de la « Delta » premier classique de la brasserie car elle possède les même levures et a subi le même houblonnage. C'est une black IPA de fermentation haute refermentée en bouteille titrant 6,5°.
Couronnée d'une exubérante mousse crémeuse aux reflets bruns de belle tenue, cette belge dévoile une robe transparente acajou très profond qui se trouble avec les levures du fond de la bouteille.
Au nez apparaissent des notes grillées et de fruits noirs ainsi que l'amertume du houblon.
On retrouve cette belle amertume en bouche, s'y mêle un gourmand goût de café.


La brasserie propose des bières en éditions limitées. On trouve ainsi une bières à la citrouille, une à la fève tonka et même une stout aux huîtres de Bretagne !

dimanche 8 novembre 2015

Une bière: La Brooklyn Lager.

New York, porte d'entrée des États-Unis, a vu arriver et s'installer des immigrants du monde entier. Parmi ceux-ci, des allemands et des britanniques qui ont amené l'art du brassage dans ce nouveau monde et ont permis l'installation de nombreuses brasseries.
Ainsi la « Grosse Pomme » comptait dans les années 1920 prés de quatre vingt entreprises brassicoles en activité dont une cinquantaine dans le quartier de Brooklyn, lieu à forte immigration allemande.
Avec l'arrivée de la Prohibition, tout changea et petit à petit, le déclin des brasseries artisanales commença jusqu'en 1976 qui vit la fermeture des derniers lieux de brassage new-yorkais.
Cependant, en 1987, des passionnés relancèrent l'histoire de la bière à New-York en créant la « Brooklyn Brewery ».
Aujourd'hui, la brasserie produit environ 255000 hl de bière par an avec une vingtaine de références dont une bonne dizaine de bières dans une gamme traditionnelle disponible toute l'année.

La « Brooklyn Lager » est une bière de basse fermentation titrant 5,2°. Dotée d'une mousse crémeuse aux reflets roux peu stable, notre américaine s'habille d'une robe orangée trouble.
Dégageant des effluves levurées et citronnées, elle possède un goût équilibré de malt finement grillé ainsi qu'une belle et longue amertume.


Bien qu'appliquant des techniques traditionnelles, la « Brooklyn Brewery » est entrée dans la modernité. En effet, la consommation électrique de son bâtiment provient entièrement de l’énergie éolienne.

lundi 5 octobre 2015

Une bière: La Cloche Rouge.

La gamme « Auvergne Autrement » continue à se développer et aujourd’hui ce n'est pas moins de dix bières que propose le distributeur cantalien « Desprat Vins ».
Dans cette gamme, outre une blonde bio et une noire de type trappiste, toutes sont parfumées avec des produits du terroir auvergnat.
C'est ainsi que l'on retrouve en plus de la commune blonde au miel et de la rouge au jus de baies, une ambrée à la châtaigne et à la gentiane, une blanche à la myrtille, une autre à la verveine, une blonde aux lentilles et enfin deux cuivrées, l'une aux noix l'autre aux cèpes !

La « Cloche Rouge » est une bière de haute fermentation non filtrée et non pasteurisée. Refermentée en bouteille, elle est additionnée de jus de sureau et titre 6°.
Dotée d'une mousse fine aux reflets rouges, la bière dévoile une robe rousse trouble parsemée de fines bulles.
Au nez remonte une légère odeur levurée et sucrée tandis qu'en bouche on ressent un goût doucement malté ainsi qu'une petite amertume équilibrée et une très aérienne âcreté.

Le sureau ne peut se consommer cru car il est légèrement toxique. C'est pourquoi il est souvent sous forme de jus. Riche en vitamines, le sureau contient également des puissants antioxydants comme les polyphénols.


jeudi 17 septembre 2015

Une bière: La Zinnebir.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la ville de Bruxelles ne compte que trois brasseries dans ses murs. Et la troisième n'y est que depuis peu de temps puisque ce n'est qu'en 2010 que le brassage a commencé dans ses locaux bruxellois.
Aujourd'hui, la « Brasserie de la Senne » produit environ 6000 hl de bière par an avec cinq références régulières plus quelques créations événementielles (saisonnières, collaboratives et expérimentales).

La « Zinnebir » est la plus vieille bière de la brasserie, elle a été créée en 2002 pour la « Zinneke Parade », défilé biennal de la ville de Bruxelles.
Bière de haute fermentation refermentée en bouteille et titrant 5,8°, cette bruxelloise est surmontée d'une mousse assez grossière mais de bonne tenue. Exhibant une robe jaune pâle trouble, elle possède une fine odeur houblonnée, fraîche et fruitée. Son goût légèrement malté est suivie d'une belle et longue amertume.


Le nom de la bière « Zinnebir » est un clin d’œil et un hommage au surnom que l'on donne aux bruxellois, les Zinnekes !

samedi 29 août 2015

Une bière: La Fée de l'Effet.

La société de distribution de boissons « Desprat Vins » basée dans le Cantal à Aurillac est spécialisée dans la diffusion des vins d'Auvergne.
Pour élargir son offre et toucher un autre public elle a créé avec la brasserie ligérienne « Sornin » la gamme « L'Auvergne Autrement » qui propose sept bières aromatisées avec des produits du terroir auvergnat.
Ces breuvages sont brassés à l'ancienne sans conservateurs, sont non filtrés et non pasteurisés, ils subissent enfin une refermentation en bouteille.

La « Fée de l'effet » est une bière blonde de haute fermentation titrant 5,6°. Bien qu'annoncée comme cervoise sur l'étiquette c'est une vraie bière puisqu'on retrouve des houblons dans sa composition. Aromatisée au miel du Cantal, la bière exhibe une mousse fine, blanche et onctueuse ainsi qu'une robe jaune pâle trouble.
Au nez, on reconnaît des senteurs levurées et légèrement mielleuses. En bouche, cette cantalienne dévoile une saveur peu sucrée, finement florale et une amertume équilibrée.


L'orge utilisé pour le brassage de cette bière est aussi issu de la région auvergnate puisqu'il provient du petit village de Landos dans la Haute-Loire.

lundi 24 août 2015

Une bière: La Taras Boulba.


Installée en région bruxelloise dans la ville de Mollenbeck-Saint-Jean depuis 2010, les débuts de la « Brasserie de la Senne » remontent à 2003.
Petite brasserie artisanale, l'entreprise se veut rigoureuse dans le choix et la qualité de ses matières premières.Ainsi les bières produites sont sans additifs, non filtrées et non pasteurisées.
Les brasseurs revendiquent également un amour de l'amertume, amertume qui se retrouve dans leurs créations.

La « Taras Boulba », une des premières bières créée par la brasserie, est une bière de haute fermentation refermentée en bouteille et titrant 4,5°. Auréolée d'une mousse blanche fine et stable, cette belge dévoile une robe jaune pâle trouble traversée par des remontées de fines bulles.
Au nez, on perçoit une odeur très houblonnée ainsi que des effluves métalliques et d'agrumes.
En bouche, on ressent la présence d'une belle amertume longue, fruitée et florale. La bière apparaît sèche et finement piquante sur la langue.

Taras Boulba est le héros d'un roman de l'écrivain Nicolas Gogol. A travers ce personnage de guerrier cosaque courageux et fier, l'écrivain ukrainien célèbre dans cette oeuvre l'âme russe et les splendeurs de la grande Russie.


mardi 14 juillet 2015

Une bière: La Twisted Thistle IPA.

Plus grande et plus ancienne brasserie indépendante d’Écosse, la brasserie Belhaven est finalement passée elle aussi dans le giron du groupe « Greene King » en 2005.
Situé non loin d’Édimbourg, dans un quartier de la ville de Dunbar, ce vieux monument brassicole britannique fondé en 1719 a pu gardé un peu d'indépendance et propose actuellement une dizaine de bières en bouteille.

La « Twisted Thistle IPA » ou « Chardon Tordu » en français est une bière de haute fermentation titrant 6,1°.
Couronnée d'une mousse blanche de bonne tenue, cette écossaise dévoile une belle robe orange pâle limpide.
Dotée d'une odeur houblonnée fleurie et finement métallique, elle possède un goût délicatement malté avec une pointe caramélisée ainsi qu'une amertume douce mais longue et persistante.


La brasserie utilise l'eau de puits creusés par des moines qui brassaient déjà leurs bières à cet endroit dés le XVI iéme siècle.

samedi 11 juillet 2015

Une bière: l'Old Speckled Hen.

Fondée il y a plus de trois cents ans en 1711, la brasserie anglaise « Morland » a connue une histoire mouvementée avec des acquisitions de nombreux concurrents à la fin du 19 iéme siècle puis son rachat en 2000 par le groupe « Greene King ».
Basée dans le Suffolk à Bury St Edmunds, la brasserie propose actuellement trois bières dont sa plus connue l' « Old Speckled Hen » née en 1979.

Bière de haute fermentation, cette ale possède une mousse fine légèrement cuivrée. Habillée d'une robe rousse transparente, elle affiche une odeur fraîche aux fines effluves métalliques et caramélisées.
Cette anglaise de 5,2° offre un goût léger et des saveurs douces et maltées ainsi qu'une amertume satisfaisante.


Brassée pour célébrer les cinquante ans de la firme automobile MG, la bière tient son nom d'un vieux véhicule utilisé à l'intérieur du domaine de l'usine.Affublé d'un sobriquet en argot anglais, la voiture a vu son nom évoluer au cours du temps pour devenir « Old Speckled Hen » littéralement « Vieille Poule Mouchetée » !!

jeudi 14 mai 2015

Une bière: La Super Bock Stout.

Créée en 1927 à Porto, la marque « Super Bock » est une institution au Portugal où sa blonde est la plus populaire des bières.
Appartenant au groupe Unicer, la marque propose plus d'une demi-douzaine de bières dont des sans alcool et une aromatisée aux agrumes.
Dernièrement en 2013, la marque à lancé sa collection « Selecçào 1927 », un ensemble de six bières inspirées des meilleures traditions brassicoles européennes. Bières de haute gamme, elle sont distribuées saisonnièrement et en édition limitée.

La « Super Bock Stout » sortie en 2003 est une bière noire de basse fermentation titrant 5°. Dotée d'une mousse aux reflets marron clair, cette portugaise est d'une couleur noir teinté acajou. Elle exhale une odeur fraîche et fine de malt grillé. Grillé que l'on retrouve en bouche accompagné d'une légère amertume et d'un peu de corps.

Chaque année au Portugal, la marque sponsorise et arrose en été un festival: le « Super Bock Super Rock » !

vendredi 1 mai 2015

Une bière: La Goose Island IPA.

Tirant son nom d'une petite île située sur la Chicago River en pleine centre de l'agglomération chicagoane, la brasserie « Goose Island » (île aux oies en anglais) fête en 2015 les vingt ans de son usine de production.
Fier de sa devise « Nous n'avons pas besoin d'être la seule bière que vous buvez, nous voulons juste être la meilleure bière que vous buvez ! », l'entreprise a proposé depuis sa création de nombreuses bières.
Aujourd'hui, c'est plus de vingt cinq créations qui sont disponibles à l'année ou en saison et notamment des bières vieillies en fûts de bourbon.

La « Goose Island IPA » avec ses 5,9° est une bière de haute fermentation.
Auréolée d'une mince mousse blanche, notre américaine exhibe une robe jaune-orangé légèrement trouble.
Dotée d'un nez fruité aux arômes de thé, finement acide et houblonné, cette IPA dévoile un goût bien malté avec une franche amertume persistante.


La brasserie possède également des pubs où elle propose ses produits accompagnant des menus. Les pompes qui ornent les fûts ont pour poignées des superbes cous d'oies en porcelaine !

mercredi 15 avril 2015

Une bière: L'Ampleforth Abbey Beer.

La Belgique avec ses bières d'abbaye qui sont prés d'une cinquantaine possède un style bien spécifique dans le monde brassicole. Pourtant, elle n'est pas le seul pays où les communautés chrétiennes brassent le malt. On trouve pas loin d'une dizaine de bières d'abbaye françaises et quelques unes en Allemagne, aux Pays Bas, en Autriche, au Canada et aux États-Unis.

Produites directement à l'abbaye ou sous licence délivrée à un brasseur, ces bières faisant référence à la vie monastique permettent des revenus parfois conséquents pour les monastères.
C'est ainsi que l'abbaye Saint Laurent d'Ampleforth située au nord-est de l'Angleterre dans le Yorkshire du Nord a décidé de commercialiser sa propre bière pour garantir son autosuffisance.
En juillet 2012 est donc sortie à la vente la première bière de l'abbaye en partenariat avec la brasserie Little Valley, le monastère ne pouvant pas encore produire sur son site.

L'« Ampleforth Abbey Beer » est une bière de haute fermentation titrant 7° brassée avec des malts d'orge et de blé.
Surmontée d'une mousse au reflets bruns, la bière exhibe une robe acajou transparente troublée en versant le fond de la bouteille.
Dégageant une odeur levurée et finement grillée, cette anglaise dévoile un goût de réglisse et une amertume discrète mais bien présente. En final, on découvre le malt torréfié et une petite note d'alcool.


La recette de la bière remonterait bien avant l'implantation de l'abbaye en Angleterre en 1802. elle daterait du début du XVII ième siècle et aurait même son origine en Lorraine !