Pur comme un blog de bière!




lundi 3 décembre 2018

Trail Hopper IPA.


Canadienne à la mousse blanche éphémère titrant 6,8°.
Habillée d'une robe orangée trouble, cette IPA possède une odeur très fruitée (mangue).
En bouche, un goût de malt léger fait place à une franche amertume et à des saveurs fruitées: 7,5 / 10.

Laitilan Kievari.



Barley wine finlandais, ce vin d'orge est brassé avec un soupçon d'orge malté.
Titrant 8,3°, cette bière possède peu de mousse et une robe limpide brune.
Dotée d'une odeur intense et sucrée, en bouche on découvre une amertume intense.
Avec des saveurs intenses, cette bière sans bulle se rapproche d'un vin: 7,5 / 10.


dimanche 25 novembre 2018

Mythos.



Bière de basse fermentation appartenant au groupe Carlsberg.
Légère, dorée et finement fleurie; cette bière au nom bizarre titre 4,7°.
Bière pour l'été ou pour accompagner des mets grecs: 5,5 / 10.

Twisted Thistle IPA.



Belle écossaise à la robe ambrée titrant 5,6°.
Amertume et arôme fruité légers. IPA classique : 6,5 / 10.

jeudi 22 novembre 2018

Barista Stout.


Brassée par les anglais de Greene KIng, cette stout est infusée avec des fèves de cacao.
Titrant 4,5°, elle dévoile une robe noire intense.
Avec ses saveurs délicieuses de café et de chocolat, la Barista fait passer un bon moment: 8 / 10.

lundi 12 novembre 2018

Urthel Hop-It.


Belle bière belge titrant 9,5°.
Mousse blanche, robe blond orangé, nez délicieusement fruité.
Franche amertume aromatique, bouche légèrement maltée, finement sirupeuse.
Jamais écœurante : 7,5 / 10.

lundi 29 octobre 2018

Noire de Loire.


Bière du Loir et Cher de la brasserie Hönnigmann titrant 5,7°.
Mousse crémeuse brune, couleur ambré foncé.
Notes grillées, goût chocolaté et torréfié long en bouche.
Amertume équilibrée et moyenne :  8 / 10.

mercredi 24 octobre 2018

The Crafty Brewers Irish Red Ale.


Bière a la couleur ambré profond avec peu de mousse.
Titrant 4,1°, cette irlandaise dévoile des arômes de cacahuètes grillées et un goût de malt torréfié long et équilibré : 7 / 10.

mardi 16 octobre 2018

Loroyse.


Bière de haute fermentation titrant 8°.
Brassée avec un soupçon de blé et des épices, cette lorraine a peu de mousse et une robe ambrée finement trouble.
Bon goût sans être écœurante: 6,5 / 10 .

mercredi 10 octobre 2018

Zundert.


Bière de l'abbaye Maria-Toevlucht, une des deux seules trappistes néerlandaises.
Mousse crémeuse aux reflets bruns, robe orangée.
Bière bien maltée : 6 / 10.

samedi 6 octobre 2018

Södra Almighty.


Bière suédoise titrant 4,3°.
Robe orange trouble, légère en bouche et au goût frais d'agrumes: 6 / 10.

dimanche 30 septembre 2018

Frequency Oatmeal Porter.



Brassée par la société suédoise "Nils Oscar", cette bière titrant 6,6° est de type Porter .
Conçue avec des flocons d'avoine, infusée de graine de cacao et aromatisée à l'orange, cette scandinave possède une mousse brune et une robe rubis très foncée.
En bouche, on remarque son goût chocolaté long mais on peine à trouver la présence d'orange: 6,5 / 10.

lundi 17 septembre 2018

Lux Divina.


Belle brune de type abbaye.
Notes grillées et chocolatées finement sucrées : 6/10.

vendredi 7 septembre 2018

Spencer Trappist Ale.

Seule trappiste américaine, cette bière originaire du Massachusetts titre 6,5°.
Dotée d'une robe orangée trouble et d'une odeur sèche de levure, elle dévoile un corps légèrement sucré: 6/10.

dimanche 26 août 2018

Marston's Pedigree Amber Ale.


Sublime anglaise de 4,5°.
Délicieux parfum : 8 / 10.

vendredi 17 août 2018

Lancaster Bomber Ale.


Anglaise à la robe ambrée titrant 4,4°, agréable amertume et fin goût torréfié: 7 / 10.

dimanche 12 août 2018

Bières des Druides.

Bière blanche auvergnate de type "weiss" aromatisée avec de la liqueur de verveine titrant 4,9°.
Robe orangée trouble et goût sucré de verveine : 4,5 / 10 .

Kentucky IPA.


Belle amertume pour cette américaine de 5,5° brassée sous licence irlandaise: 7 / 10.

lundi 30 juillet 2018

Bière du Sorcier Red.


Petite sœur de la Verte et rebaptisée récemment "Bokono",  la Red titre
8° et est aromatisée au jus de cerise. Sucrée et finement amère: 4,5 / 10.

samedi 28 juillet 2018

Duchesse de Lorraine.


Agréable lorraine de 5,5° au goût finement torréfié: 6 / 10.

dimanche 22 juillet 2018

Cumberland.


Agréable et longue amertume: 6 / 10.

samedi 7 juillet 2018

Chatulay 2017.


Une IPA très agréable comme toutes les bières de cette petite brasserie : 7 / 10.

dimanche 1 juillet 2018

Ringwood Razor Back.



Agréable bière légère et amère : 7,5 / 10.

Greene King IPA.


IPA trop sage : 5,5 / 10

dimanche 24 juin 2018

Chrysantus.



Original ce rajout de chrysanthème, léger goût fleuri : 5,5 / 10.

mardi 19 juin 2018

Braskspear Bitter.



Belle bière amère :  6 / 10.

mardi 5 juin 2018

THB Pilsener.


Agréable malgache mielleuse  6 / 10

samedi 2 juin 2018

dimanche 27 mai 2018

mercredi 6 septembre 2017

Une bière: La Wychwood Pumpking.

La brasserie anglaise Wychwood ne doit pas exclusivement sa notoriété à ses bières, l'imagerie qu'elle emploie (le monde des sorcières et autres lutins) attire des nombreux curieux.
Et dans ce monde d'Halloween, quoi de plus commun que des citrouilles ? Aussi, la brasserie n'a pas trouvé mieux que de créer une bière avec ce gros fruit jaune et une pointe d'épice.

La « Wychwood Pumpking » est une bière de haute fermentation titrant 3,8° à laquelle a été rajoutée un soupçon de purée de citrouille et de la fleur de muscade.
Dotée d'une mousse dense et serrée aux reflets bruns, cette anglaise qui s'habille d'une robe cuivre-acajou transparente dévoile une odeur fruitée et une saveur légère, finement acide mais très courte en bouche.

Wychwood n'est pas la seule brasserie à proposer ce curieux breuvage, de nombreuses autres bières existent sur le marché.

Et si aujourd'hui une petite quantité de citrouille est rajoutée, les premiers colons américains eux remplaçaient la totalité du malt alors trop cher par la citrouille, plante très commune aux Amériques contenant une grande quantité de sucres fermentescibles.

dimanche 3 septembre 2017

Une bière: L'Anchor IPA.

Fer de lance de la révolution des microbrasseries dans la deuxième partie du XX éme siècle, la brasserie américaine « Anchor » propose plus d'une douzaine de bières à l'année ou de saison.
En 2014, surfant sur la mode et la demande, elle a concocté une IPA avec de l'orge à deux rangs quelle a brassé avec six houblons différents.

Bière de haute fermentation, l'« Anchor IPA » titre 6,5°.
Coiffée d'une mousse crémeuse et dense aux reflets bruns, cette américaine est habillée d'une robe roux-rouge transparente.
Exhalant une odeur fruitée d'agrumes complétée par des notes maltées et houblonnées, la bière dévoile en bouche des saveurs délicieusement caramélisées ainsi qu’une amertume longue et intense.


Depuis les années 1990, la brasserie ne se contente plus que de brasser, elle s'est également lancée dans la fabrication d'un whisky de seigle et d'un gin !

samedi 26 août 2017

Une bière: La Poppels Modern Lager.

En 1649, après avoir obtenu le droit de brasser auprès du roi de Suède, Johan Poppelman a fondé sa brasserie à Göteborg prés de la cathédrale au cœur de la ville.
Pendant sept générations aux mains de la famille du fondateur, l'entreprise a du finalement fermer ses portes en 1835.
En 2012, quinze amis passionnés (parmi lesquels un des descendants du fondateur) ont décidé de ressusciter la brasserie. Obligés de changer de nom pour des raisons légales, les nouveaux brasseurs ont opté pour Poppels Brewery.
Aujourd'hui cette brasserie très active s'inspire des recettes du monde pour proposer une gamme de plus d'une dizaine de bières.

La « Poppels Modern Lager » est une bière de basse fermentation titrant 5,3°.
Possédant une mousse blanche abondante, cette suédoise s'habille d'une robe robe jaune-orangé légèrement voilée.
Dotée d'effluves fruitées et finement épicées, on retrouve en bouches ces sensations ainsi qu'un goût sucré et une amertume moyenne.


La brasserie insiste beaucoup pour marier bière et nourriture, aussi chaque bière est travaillée pour s'unir avec un mets. La « Poppels Modern Lager » est ainsi recommandée pour déguster certaines saucisses, des fruits de mer et la nourriture thaï !

lundi 15 mai 2017

Une bière: La Źywiec.

Située dans la région montagneuse des Beskides au sud de la Pologne prés de la frontière avec la Slovaquie, la petite ville de Źywiec a donné son nom à une brasserie installée en son sein depuis 1856. 
Réputée pour son eau pure, la région permet à la brasserie de confectionner des lagers de qualité.
Établie depuis l'époque austro-hongroise dans cette partie de la Silésie, la brasserie Źywiec fut tour à tour sous le contrôle des Habsbourg, puis nationalisée après la seconde guerre mondiale et enfin cédée au groupe Heineken dans les années 1990.
Aujourd'hui, la brasserie produit prés d'une dizaine de bières distribuées à travers le monde.

Sa bière la plus vendue sobrement appelée Źywiec (connue aussi sous les noms de « Le Couple Dansant » ou « Pleine Lumière ») est une lager de basse fermentation titrant 5,6°.
Couronnée d'une belle mousse blanche et stable, cette polonaise s'habille d'une robe miel doré transparente et lumineuse. Elle exhale une odeur fraîche de céréales et dévoile en bouche un corps malté et ample où l'alcool est assez présent. Elle est également dotée d'une amertume honnête et longue.

Les bouteilles s'ornent du dessin d'un couple de danseurs en habits traditionnels de la région de Cracovie. Ceux ci dansent la Krakowiak une danse typique qui imite les gestes du cheval, animal vénéré dans cette région polonaise.


samedi 22 avril 2017

Une bière: la Ghost Ship.

La brasserie Adnams est solidement installée dans le petit village de Southwold dans le Suffolk depuis 1872. Dés le début du XIV éme siècle, la bière épanchait déjà la soif des marins dans les pubs de la région, aussi la bonne bière est une tradition de ce coin de l'Angleterre.
L'autre tradition de la région est la présence de fantômes dans les pubs de Southfolk et de Walberswick, le village voisin. Ces établissements seraient hantés par des marins et des contrebandiers disparus dans les épaves des nombreux navires qui jonchent les fonds marins de la côte toute proche.
Aussi Adnams, propriétaire de plusieurs pubs de la région a voulu célébrer une de ses enseignes hantées « The Bell » en lui dédiant une bière : la « Ghost Ship ».

Bière de haute fermentation titrant 4,5°, la « Ghost Ship » propose une mousse aux reflets bruns qui s'effondre assez rapidement. Se parant d'une robe orangée transparente, cette anglaise dévoile un nez houblonné très agréable. En bouche, le houblon est très présent rappelant les fruits exotiques.


Jusqu'en 2006, la brasserie alimentait encore les six pubs de la ville de Southfolk en fûts de bière grâce à un haquet tiré par un cheval. Depuis la brasserie s'engage dans le développement durable (isolation écologique des bâtiments, utilisation de panneaux solaires, travail avec les producteurs locaux et déchetterie pour la fabrication de biogaz).

mercredi 5 avril 2017

Une bière: La Kilkenny.

Installée dans la petite ville irlandaise de Kilkenny au sud de l'île, la «  Smithwicks Brewery » est la plus ancienne des brasseries de l'Eire . C'est en effet en 1710 dans les ruines de l'ancienne abbaye de Saint Francis qu' a été fondée cette entreprise.
Le brassage de la « Kilkenny » y a commencé peu de temps après pour traverser les siècles et ne s'achever en 2013 quand Guinness propriétaire de la  brasserie depuis 1965 à décidé de recentrer la production sur son site de Dublin .

La « Kilkenny » est une bière de haute fermentation titrant 4,3°. Comme toute irlandaise idéalisée, c'est une belle rousse claire à la robe transparente auréolée d'une agréable mousse dense aux reflets bruns.
Possédant une odeur légère de malt grillé, elle ne propose malheureusement en bouche qu'un faible goût malté et sucré et une amertume presque inexistante.


La bière comme la ville d'où elle tire son nom doit son toponyme à un saint irlandais du VI éme siécle Canice d'Aghaboe, un des douze apôtres de l’Irlande. Le nom Kilkenny devient Cill Chainnigh en irlandais, ce qui signifie la « cellule de Canice » en français.

samedi 18 mars 2017

Une bière: La Soyeuse Ambrée.

Située à quelques dizaines de kilomètres à l'ouest de Lyon, la ferme-brasserie « La Soyeuse » existe depuis maintenant quatorze ans.
En plus de créer sa bière, le brasseur est également agriculteur puisque il produit son orge.
Aussi maîtrisant une bonne partie de la chaîne de production dés le départ, il peut proposer une bière saine et écologique.
Aujourd'hui, la brasserie produit par an plus de 180 hl de bière non filtrée et non pasteurisée. La gamme se décline avec une blonde, une ambrée, une rousse et deux aromatisées (miel et framboise).

Bière de haute fermentation refermentée en bouteille, la «  Soyeuse Ambrée » titre 6,5°. Sous une fugace mousse blanche, cette rhodanienne se pare d'une robe limpide légèrement orangée.
Au nez se dégage une odeur fruitée et levurée, en bouche on découvre une bière malté et très sucrée ainsi qu'une fine amertume.


Le nom de la brasserie fait référence non seulement au brasseur, celui-ci était auparavant ingénieur textile mais aussi à la région lyonnaise où l'art du tissage de la soie a été pendant longtemps le moteur de l'industrie locale !

lundi 13 mars 2017

Une bière: La Blitzen Ruby Christmas Ale.

Le village anglais de Masham situé dans le Yorkshire du Nord a la particularité de compter dans ses murs deux brasseries renommées : Theakstons et Black Sheep. Et comme point commun entre les deux, Paul Theakstons. Celui-ci a été pendant longtemps directeur de Theakstons puis après un conflit avec les actionnaires de la brasserie est parti fonder non loin de là la brasserie Black Sheep.
Aujourd'hui, Black Sheep c'est plus de 80000 hl de bière par an en fût et en bouteille avec une vingtaine de références.

Bière de haute fermentation titrant 4°, la « Biltzen Ruby Christmas Ale » est brassée avec différents malts et houblons et du blé torréfié. Agrémenté de sucre muscovado et de pelures d'orange, ce breuvage de Noël se cache sous une mousse brun-clair abondante et stable. Parée d'une robe rousse transparente, elle exhale un nez malté et épicé. En bouche, on découvre une bière légère au bon goût de malt grillé et à l'amertume longue et franche.


La brasserie possède une petite cuve de fabrication d'un peu plus de 100 l. Cela lui permet de travailler ses brassins et d'inventer de nouvelles recettes avant de lancer la production à plus grande échelle.

samedi 11 mars 2017

Une bière: La No Logo Pale Ale.

Franco Manca est une chaîne de pizzerias londoniennes comprenant plus d'une trentaine de restaurants dans Londres. Adepte d'une cuisson douce à l'ancienne ce qui permet d'avoir une pâte très digestible et une croûte molle, la pizzeria ne propose qu'une demi-douzaine de sorte de pizza.
Pour arroser ces mets, des vins italiens, des sodas bio sont disponibles. On trouve également deux bières : la No Logo Lager et la No Logo Pale Ale.

La « No Logo Pale Ale » est une bière de haute fermentation titrant 4°. Décorée d'une hideuse étiquette, cette ale à la robe orangée limpide possède une mousse blanche et épaisse de belle tenue. Accompagnée d'une fraîche et métallique odeur de levure, la bière dévoile en bouche une finesse maltée ainsi qu'une amertume agréable et longue. Idéal avec une bonne pizza !


La bière est brassée par Shepherd Neame, le plus ancien brasseur de Grande Bretagne, créateur de la Spitfire.

mardi 7 mars 2017

Une bière: La Coopers Extra Strong Vintage ale.

Aujourd'hui, la brasserie australienne « Coopers » est mondialement connue grâce à ses kits de bières pour fabriquer à la maison le délicieux élixir. Offrant de nombreux concentrés et du matériel pour brasser, Coopers augmente donc le plaisir que fournit également sa gamme de bières en bouteilles.
La brasserie propose principalement une demi-douzaine de bières de haute fermentation mais a ajouté récemment une lager à sa gamme ainsi qu'une bière pauvre en glucide et quelques bières au faible taux d'alcool. Enfin, le joyaux de la brasserie est une bière millésimée produite en quantité limitée : l'Extra Strong Vintage Ale.

Bière de haute fermentation non pasteurisée, refermentée en bouteille et titrant 7,5°, l'Extra Strong Vintage Ale dévoile sous une mousse assez grossière aux reflets jaune-brun une robe rousse finement voilée.
Au nez, on discerne des effluves maltées et levurées ainsi qu'un léger arôme de réglisse.
En bouche, notre australienne se veut maltée, légèrement sirupeuse et amère.


L'étiquette de cette bière arbore le portrait de Thomas Cooper, le fondateur de la brasserie. Celui-ci s'est lancé dans le brassage après avoir créé un tonique à base de malt pour sa femme malade. Le breuvage était tellement excellent qu’après l'avoir fait goûté à ses voisins, il fut à l'origine de la grande aventure de la firme Coopers.

samedi 18 février 2017

Une bière: La Jambe de Bois.

La pétillante « Brasserie de la Senne » implantée à Bruxelles depuis 2010 propose actuellement une vingtaine de bières dont cinq régulières.
Parmi elles se trouve la « Jambe-de-Bois », sous-titrée « belgian revolution triple », qui célèbre la révolution belge de 1830.

Bière de haute fermentation titrant 8°et refermentée en bouteille, la « Jambe-de-Bois » cache sous une mousse blanche fine et généreuse une robe blonde troublée. Dotée de senteurs légères et houblonnées, cette belge possède un goût vif, malté et alcoolisé ainsi qu'une belle et longue amertume.


La révolution belge de 1830 est l'acte par lequel la Belgique s'est séparée du royaume des Pays-Bas pour prendre sa forme actuelle et son indépendance définitive.

lundi 13 février 2017

Une bière: La Weihenstephaner Hefeweissbier Dunkel.

En l'an 725, Saint Corbinien, ecclésiaste français, fonda un monastère sur une colline de Bavière. De cet événement naquit dans le monastère de Wiehenstephan la plus ancienne des brasseries encore en activité.
Il fallu pourtant attendre 1040 pour que la ville de Frisingue donne à l'abbaye une autorisation de brasser et de vendre de la bière.
Pendant toute son histoire, l'abbaye a résisté aux pillages, aux invasions, aux incendies, aux épidémies de peste ainsi qu'à un tremblement de terre. Mais en 1803, l'édifice religieux passa sous contrôle du länder de Bavière.
Depuis, l'endroit est devenu un lieu où s'enseigne l'art du brassage et en 1921 elle est devenue entreprise d'état.
Aujourd'hui, la brasserie propose plus d'une douzaine de bières dont prés de la moitié à base de blé.

C'est le cas de la « Weihenstephaner Hefeweissbier Dunkel », bière de haute fermentation titrant 5,3°. Habillée d'une robe rousse légèrement trouble et auréolée d'une mousse stable et dense aux reflets bruns, cette allemande exhale une fine odeur de levure et de malt. En bouche, le côté malté s'accompagne d'une douceur et d'une délicatesse où le houblon se fait discret.


Depuis 1852, le site de Weihenstephan accueille des étudiants pour les former à l'art du brassage. Ainsi aujourd'hui, des centaines de brasseurs du monde entier diffusent ces connaissances apprises sur le mont bavarois.

samedi 14 janvier 2017

Une bière: La Vieux Lille Triple.

Créé sous le nom de « Brasserie des Amis » en 1997 notamment par des acteurs célèbres du film Germinal, et ayant changé plusieurs fois de nom jusqu’à son son rachat en 2005, la « Brasserie des Sources », basée dans le Nord dans la petite ville de Saint Amand les Eaux, offre à la vente actuellement plus d'une quinzaine de bières et collectionne les médailles.

Sa gamme « Vieux Lille » propose des bières de garde en blonde, ambrée et triple.
Bière de haute fermentation, la « Vieux Lille Triple » annonce sa force avec ses 8,5 °. Surmontée d'une mousse abondante aux reflets grisés, cette nordiste se pare d'une robe blond-orangé légèrement voilée où tournoient de nombreuses bulles.
Dotée d'une odeur sèche et de levure, la bière montre un goût malté, moyennement houblonné, ainsi qu'une douceur qui contrebalance un côté alcoolisé.

Le « Vieux Lille » est surtout un quartier ancien de Lille, mais pour les amateur de vrais fromages, c'est un délice dérivé du maroilles. Plus fort en goût, il le doit en partie à son affinage plus long (entre 5 et 6 mois!)


samedi 31 décembre 2016

Une bière: La Raging Bitch.

Fondée en 1990 notamment par George Stranahan, entre autre astrophysicien, photographe, philanthrope et écrivain, la brasserie « Flying Dog » s'est fait connaître avec ses excellentes bières au nom souvent obscène.
Aujourd'hui, la brasserie du Maryland propose une dizaine de bières dans sa gamme traditionnelle ainsi qu'une quinzaine de saison.

La « Raging Bitch » au nom provocant et à l'étiquette licencieuse est la plus connue des bières de l'entreprise américaine. Créée pour fêter les vingt ans de la brasserie, c'est une IPA aux houblons américains, à l'orge, au froment et à la levure belge.
Bière de fermentation haute titrant 8,3°, elle présente une mousse crémeuse aux reflets bruns et une robe rousse transparente où dansent de fines bulles.
Au nez se dévoilent des effluves fraîches et fruitées, on y retrouve également une fine odeur caramélisée due au malt.
En bouche, les saveurs du malt grillé s'accompagnent d'une délicieuse amertume puissante, sèche et longue.


Le nom étrange de la brasserie vient d'une expérience vécue par George Stranaham en 1983. Lors du retour d'un trek vers le mythique K2, George et ses compagnons d'aventure se sont retrouvés assoiffés à un hôtel du Pakistan. Attablés au bar, ils ont découvert au mur la peinture d'un chien volant exécuté par un artiste local. Cette image les a tellement marqué qu'elle s'est retrouvée bien des années plus tard à l'origine de la brasserie !

samedi 17 décembre 2016

Une bière: La Birra Artigianale al Tartufo.

L'entreprise italienne « Jimmy Tartufi » est située au centre de la péninsule dans l'Ombrie. Spécialisée dans la truffe, elle propose des produits frais ou en conserve ainsi que des dérivés truffés tels que des pâtes, des riz et des condiments. Egalement à son catalogue on trouve une bière.

Bière de basse fermentation type pils, non filtrée et non pasteurisée, la « Birra Artigianale al Tartufo » est refermentée en bouteille et titre 5,6°. Conçue à base de malt italien, de houblon Saaz, elle est aromatisée à l'extrait de truffe.
Surmontée d'une mousse blanche à la durée de vie éphémère, cette italienne dévoile une robe blonde laiteuse qui devient rapidement brune trouble quand on verse trop rapidement la bière et que l'on entraîne la grande quantité de levure du fond de la bouteille.
Au nez l'odeur intense de truffe cache presque totalement le léger côté malté de la bière.
En bouche, on retrouve ce goût terreux typique de la truffe qui écrase tout et laisse peu de place au malt et au houblon.


La truffe est appréciée depuis longtemps, le pharaon Khéops aimait déjà les déguster il y a plus de 4500 ans. 

jeudi 1 décembre 2016

Une bière: L'Old Golden Hen.

Lors du rachat en 2000 de la brasserie «Morland» par le groupe « Green King », sa bière phare l'« Old Speckled Hen » a changé de lieu de brassage et a vu sa diffusion s'amplifier à travers le monde.
Surfant sur le succès de la bière, « Green King » a décliné son produit avec en septembre 2008, l' « Old Crafty Hen » une version plus forte et vieillie plusieurs années, puis en août 2011 avec l' « Old Golden Hen », légère avec ses malts pâles. Enfin, une version plus houblonnée, l' « Old Hoppy Hen » est arrivée en avril 2014.

L' « Old Golden Hen » est une bière de haute fermentation légère titrant 4,1°. Surmontée d'une mousse blanche de belle tenue, elle s'habille d'une belle robe orangée transparente.
Exhalant une odeur fleurie et finement houblonnée, elle possède en bouche un doux maltage, des saveurs aériennes ainsi qu'une amertume longue et équilibrée.


Le houblon présent dans cette anglaise est le « Galaxy », un houblon australien aux effluves fraîches de fruits tropicaux, d'agrumes et de pêche.

dimanche 27 novembre 2016

Une bière: La Glezia.

La brasserie belge « Grain d'Orge » située aux confins des frontières belge, allemande et néerlandaise produit 30000 hl de bière par an. Outre sa propre gamme, l'entreprise développe de nombreuses bières à façon pour des associations ou des événements spéciaux.
C'est ainsi qu'en partenariat avec des passionnés, il ont créé en 2014 la « Glezia » pour célébrer le petit village wallon de  La Gleize.

La « Glezia » est une bière de haute fermentation aromatisée au gingembre et titrant 9°. Auréolée d'une mousse blanc cassé, assez crémeuse et stable, cette belge dévoile une robe orangée limpide. Dotée d'un nez sucré et finement épicé, elle possède un léger goût de gingembre, mais est peu piquante et son amertume est faible. Elle est facile à boire, on ne sent pas sa teneur en alcool annoncée.


Le gingembre est utilisé depuis plus de 5000 ans, outre son usage alimentaire, il a des vertus médicinales dans de nombreuses maladies. Le Kâmâsutra l'évoque également comme un aphrodisiaque dans des pratiques sexuelles occultes !!

dimanche 20 novembre 2016

Une bière: La Nils Oscar Sommarbrygd.

Nils Oscar est un fermier et aventurier suédois de la fin du  XIX éme siècle. Voyageant plusieurs fois au Etats-Unis, il est devenu un symbole scandinave grâce à son travail et à son abnégation.
Et c'est pour célébrer ces qualités que la brasserie «Tärnö Bryggeri», fondée en 1996 en collaboration avec les descendants de Nils Oscar, a pris le nom de ce grand homme en 2006.
La culture et le maltage des céréales (avoine, blé, orge, seigle) sont réalisés par la brasserie elle même pour une maîtrise totale des paramètres de production. C'est donc ainsi que la brasserie installée à une centaine au sud de Stockholm peut proposer ses bières et ses spiritueux.
Aujourd'hui, Nils Oscar c'est des gins et des vodkas bio en plus d'une trentaine de bière d'inspirations différentes (allemandes, anglaises, belges).

La « Nils Oscar Sommarbrygd » est une bière biologique type « saison » titrant 3,5°. Comme son  nom l'indique (sommar), la bière est faite pour être bue en été pour se dessoiffer. Aromatisée à la prunelle, cette suédoise possède une mousse serrée aux reflets gris. Sa robe est transparente, jaune pâle et sans bulle.
Au nez, un parfum sucré, acide et aigre se dégage. En bouche, la bière se fait bizarrement aqueuse, presque plate. Son goût est sucré et finement aigre, mais peu malté et de faible amertume.



A réserver aux amateurs, son harmonie est déséquilibrée avec ce goût trop sucré.

samedi 5 novembre 2016

Une bière: La West Coast IPA.

Née en 2002 à San Diego en Californie, la brasserie artisanale américaine « Green Flash » a rapidement été reconnue avec de nombreuses distinctions. Spécialisée dés ses débuts dans les « IPA », la brasserie propose aujourd'hui plus d'une vingtaine de bières différentes, souvent très houblonnées et inspirées de la culture brassicole belge.
Désirant se développer sur le vieux continent, « Green Flash » s'est associée en 2014 avec la brasserie belge Saint-Feuillien pour produire et diffuser sa bière phare la « West Coast IPA » à travers l'Europe.

Bière de haute fermentation titrant 8,1°, la «West Coast IPA» est brassée avec cinq houblons différents (Colombus, Cascade, Centennial, Citrus et Simcoe).
Auréolée d'une fine mousse blanche, notre américano-belge se pare d'une belle robe orangée limpide.
Au nez, on découvre une délicieuse explosion des houblons floraux et fruités.
En bouche, la bière se veut amère et sèche, l'amertume étant très présente et très longue.


La version belge de la « West Coast IPA » est très légèrement différente de l'américaine, elle a subie en plus une refermentation en bouteille.

dimanche 18 septembre 2016

Une bière: L'Okocim Mocne.

Située dans la petite ville de Brzesko dans le sud-est de la Pologne, la brasserie « Okocim » produit depuis 1845 des bières pour le marché polonais. Ayant survécu aux tourments du pays tout au long des années, la brasserie est arrivée depuis une vingtaine d'années dans le giron du géant Carlsberg.
De nos jours, la brasserie propose et exporte un peu plus d'une dizaine de bières, principalement des lagers.

L'«Okocim Mocne » est une bière de basse fermentation filtrée et titrant 7°. Le mot polonais «mocne » signifiant «fort» annonce la différence avec les autres bières de la marque au degré d'alcool plus bas.
Dotée d'une mousse blanche stable et ferme, cette polonaise se pare d'une robe transparente blonde. Elle dégage une fine odeur fleurie et métallique.
Possédant un goût léger de miel et une amertume moyenne mais agréable, cette lager dévoile de douces saveurs maltées.


A Brzesko on trouve un ancien palace ayant appartenu aux premiers propriétaires de la brasserie devenu aujourd'hui un spa luxueux où l'on peut même prendre des bains de bière !

dimanche 28 août 2016

Une bière; L'Hardcore IPA.

Reconnue mondialement avec sa « Punk IPA », la brasserie écossaise Brewdog exhibe sa grande sœur dans la catégorie des « Amplified » sous le nom logique de « Hardcore IPA ».
Le terme « Hardcore » expression anglaise signifiant « noyau dur » est employé pour souligner le coté extrême d'une chose, d'un acte ou d'une musique, ainsi ici les petits malins de Brewdog l'opposent au terme « punk » pour aller un peu plus loin dans leur extrémisme brassicole.

L'« Hardcore IPA » est une bière de haute fermentation brassé avec trois types de malts et trois types de houblons différents et qui titre ainsi 9,2°.
Surmontée d'une mousse aux reflets jaunes assez aérienne mais stable, cette écossaise se pare d'une robe orange roux et trouble.
Au nez, explosent des odeurs complexes de fruits rouges et d'agrumes, de mélasse, de malts finement grillés et de houblons.

En bouche, on ressent immédiatement une amertume poussée ainsi qu'un goût acidulé sublime de fruits frais et d'agrumes dont le pamplemousse. Ensuite arrive une rondeur maltée puis une présence de l'alcool, enfin une longue finale sèche et amère.